L’autolouange ou la voix de l’âme

L’autolouange, qu’est-ce donc au juste ? Il s’agit d’un art millénaire et universel que les hommes ont pratiqué de tout temps et de toutes les façons. Célébrer la Vie et ses merveilles. Honorer ce qui nous porte et nous constitue. Magnifier ce qui nous traverse et nous nourrit. Les premiers ont eu recours à l’art rupestre, d’autres ont eu recours à la danse, la musique ou la peinture. Enfin, nous retrouvons les poètes et les mystiques qui ont su si bien glorifier la Vie dans tous ses éclats.

En ces temps d’incertitude programmée, de chaos consenti, de ferveur disparue, l’autolouange propose une autre voie : la rencontre avec l’Être, avec notre intériorité. Mais pour tenter cette vraie rencontre, il convient de ne plus s’identifier avec son histoire, de se détacher de ce que nous avons coutume d’appeler « notre vie » pour entrer de plain-pied dans la Grande Vie.

Ainsi, celle ou celui qui écrit et proclame : « Je recèle la force innée de ma divinité. » se redresse inévitablement et regarde l’existence différemment.

Nous vous invitons à parcourir ce blog avec les yeux émerveillés d’un enfant…

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer